Sélection du message

Maroc: le nouveau modèle de développement d’après la Banque Mondiale.

Suite au discours royal au cours duquel,  le souverain a mis en cause notre modèle de développement et a demandé une réflexion pour la m...

samedi 5 mars 2016

Mettre fin à la guerre contre le Maroc est le message que doit véhiculer M Ban Ki Moon à Alger


En visite à Alger  M Ban Ki Moon, va écouter le discours officiel incroyable des dirigeants d’Alger à savoir que le conflit du Sahara Marocain concerne le Maroc et le polisario que l’Algérie n’est pas partie prenante. Or tout indique le contraire car s’agit bien d’un conflit bilatéral entre le Maroc et l’Algérie. La preuve la guerre menée depuis des décennies par les autorités algériennes contre le Maroc.

En effet, les autorités algériennes ont décidé de faire du Maroc un ennemi et agissent depuis longtemps en conséquence. Ni une prétendue rancune historique dont l’analyse doit être laissée aux historiens, ni l’affaire du Sahara séquelle de la guerre froide et qui au départ était une colère hystérique de l’ancien président Boumediene; ni une quelconque hégémonie régionale d’un pays il est vrai immense mais désertique à 84% et dont l’économie est en train de sombrer ne peuvent justifier une guerre qui ne dit pas son mot contre le voisin marocain.



-Guerre économique en s’engageant dans une course folle aux armements pour mettre à genou le Maroc qui dispose de moins de ressources et en maintenant fermées les frontières Est du pays pour le couper du reste du Maghreb et de son prolongement arabe. Officiellement pour l’Algérie cette fermeture des frontières terrestres visait à protéger ce pays « du trafic de drogue et de la contrebande ». Or tout le monde sait que c’est la fermeture des frontières qui encourage ces trafics.

-Guerre diplomatique en mobilisant ses diplomates dans toutes les organisations et forums internationaux contre le Maroc ; en finançant toutes sortes de lobbies et les représentations diplomatiques et autres bureaux du Polisario en s’opposant systématiquement au Maroc partout.

-Guerre tout court, en armant et en abritant des combattants contre le pays voisin. Pendant les hostilités, les combattants du Polisario armés par l’Algérie faisaient des incursions à partir du territoire algérien de Tindouf et attaquaient les troupes marocaines et repartaient tranquillement se réfugier en Algérie. Hassan II qui était en droit d’exercer un droit de suite en territoire algérien s’est toujours interdit d’insulter l’avenir en engageant une guerre ouverte avec l’Algérie. L'Algérie continue d'abriter sur son territoire le Polisario, si ce n’est pas un acte de guerre ça !

- Beaucoup plus grave est la guerre médiatique. Dans une déclaration M Mustapha Khalfi ministre de la communication a déclaré que la presse algérienne a produit en un an plus de 1600 articles hostiles au Royaume en une année soit 4 à 5 par jour. Ce qui en dit long sur la prétendue liberté de la presse dans ce pays. . Cette guerre médiatique est beaucoup plus grave car elle entretient toute une génération d’algériens dans une hostilité maladive à l’égard du Maroc présenté comme un ennemi et une menace pour l’Algérie.

En conséquence, ce qui est demandé au Secrétaire Général de l’ONU c’est de faire respecter la charte des Nations Unies en invitant Alger à cesser cette guerre contre leur voisin de l’Ouest.





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire