Sélection du message

Maroc-Algérie : pourquoi tous ces mensonges et manipulations à l’égard du Maroc ?

Suite aux dernieres manifestations (hirak) de la région d’Al Hoceima, la presse algérienne jubile ; « le Rif veut faire sécessio...

mardi 15 mars 2016

Maroc : non M Ban Ki Moon nous n’avons pas manifesté dimanche contre l’ONU mais pour le Sahara Marocain.



Selon l’AFP, le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon «  s'est plaint amèrement lundi d'un manque de respect du Maroc envers sa personne et l'ONU, en recevant le ministre marocain des affaires étrangères Salaheddine Mezouar. Selon un communiqué de l'ONU, M. Ban a exprimé au ministre sa profonde déception et sa colère à la suite d'une manifestation monstre à Rabat qui l'avait pris pour cible personnellement. De telles attaques témoignent d'un manque de respect pour sa personne et pour les Nations unies, affirme le communiqué, qui s'interroge sur la présence parmi les manifestants de plusieurs membres du gouvernement marocain. Le secrétaire général a demandé au ministre des affaires étrangères de s'assurer que l'ONU soit respectée au Maroc, ajoute le texte ».

Non M Ban Ki Moon ; nous n’avons rien contre vous en tant que personne mais en tant que Secrétaire Général de l’ONU sensé garder une neutralité dans le conflit du Sahara. Tout le monde peut constater que votre partialité dans ce conflit ne date pas d’aujourd’hui. C’est ce que j’ai déjà explicité humblement dans  cet article sur ce site http://www.lemag.ma/Maroc-la-partialite-de-M-Ban-Ki-Moon-sur-de-dossier-du-Sahara-ne-date-pas-d-aujourd-hui_a96548.html  que je rappelle ci-après.



 La partialité de M Ban Ki Moon dans le dossier du Sahara marocain ne date pas d’aujourd’hui. En effet dans  une dépêche de l’AFP de 2008 reprise à l’époque sur le site Yabladi,www.yabiladi.com/article-politique-1390.html , l'ambassadeur d'Afrique du sud, Dumisani Kumalo, qui présidait le Conseil de sécurité en avril 2008, a indiqué à la presse qu'à l'occasion de consultations sur la question du Sahara occidental lundi, le Conseil avait reçu deux documents "apparemment contradictoires", de la part de M. van Walsum et du secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon. Dans son document, reflétant son opinion personnelle, M. van Walsum "évoque ce qu'il appelle l'option réaliste, selon laquelle l'indépendance pourrait être hors d'atteinte pour le peuple sahraoui", affirmant que "le Front Polisario devrait devenir réaliste", a dit M. Kumalo. En revanche, dans son dernier rapport sur ce dossier, M. Ban Ki Moon exhorte les parties à poursuivre leurs négociations directes sous l'égide de l'ONU "pour tenter de trouver une solution de consensus".
Normalement M Ban Ki Moon devait prendre acte de la position de son représentant spécial  et en faire son rapport au Conseil de Sécurité comme il l’a toujours fait et  le fait actuellement avec M Roos. Non seulement il ne l’a pas fait, mais il n’a pas renouvelé le mandat de son représentant spécial qui venait à expiration alors qu’il l’a toujours renouvelé pour M Ross.

Concernant la  récente visite de M Ban Ki Moon à Alger et au lieu de tomber dans les provocations, celle-ci devait être mise à profit pour demander à nos voisins de l’est de cesser la guerre qu’ils nous mènent depuis des années pour une question qui officiellement et hypocritement pour eux n’est pas la leur http://www.lemag.ma/Mettre-fin-a-la-guerre-contre-le-Maroc-est-le-message-que-doit-vehiculer-Ban-Ki-Moon-a-Alger_a96416.html

Il faut rappeler enfin que l’ampleur de la manifestation de dimanche  dépasse de loin la personne la Secrétaire Général de l’ONU. Le message était adressé et de belle manière au monde entier.  En effet tout le monde s’accorde à dire que la manifestation de dimanche pour le Sahara a été sans précédent par le nombre impressionnant de participants, par la rapidité de la mobilisation et surtout par le discipline et l’absence de débordements qui y a ont régné.  C’est un message au monde entier ; aux amis comme aux ennemis de notre intégrité territoriale. A nos voisins de l’est surtout qui ont monté cette affaire de « Sahara Occidental » de toutes pièces. Les marocains  ont non seulement montré dans cette manifestation qu’ils  sont unanimes sur la question de leur intégrité territoriale  mais aussi et surtout que pour eux l’affaire du Sahara Marocain est pliée ; il n’y a plus rien à discuter avec le polisario. L’autonomie élargie et rien que l’autonomie pour un territoire qui a toujours fait partie du territoire national.

En fait, c’est cela le du sens message  adressé à M Ban Ki Moon et aux membres du conseil de Sécurité de l’ONU et non pas une quelconque attaque personnelle contre le Secrétaire Général de l’ONU ou d’un manque de respect à cette organisation internationale.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire