Sélection du message

Pourquoi les islamistes font fausse route au Maroc.

Le préambule de la constitution marocaine annonce " Le Maroc pays musulman souverain... " Pourquoi des petits malins veule...

mercredi 19 mars 2014

Algérie: un éclairage pertinent sur ce qui se passe dans ce pays par l'ex gouverneur de la banque centrale d'Algérie.

Un éclairage pértinent sur ce qui se passe dans ce pays publié sur le quotidien algérien Al Watan sur son édition éléctronique le 08/02/2014

 par M Abderrahmane Hadj Nasser ex gouverneur de la banque d'Algérie.  

"La spirale de troubles qui s’y sont déroulés a fort peu à voir avec des affrontements spontanés, conséquences de prétendues différenciations ethniques, religieuses ou culturelles qui porteraient fatalement en elles les germes d’antagonismes et de confrontations. Nombreux sont nos concitoyens qui le perçoivent, chacun dans son coin, avec son petit bout de l’énigme. Et cette fois aussi, dans les symptômes du mal, il faut relever l’assourdissant silence collectif et individuel de nos élites, intellectuels et cadres, hormis  quelques rares hirondelles dont chacun sait qu’elles ne suffisent pas à faire le printemps. Et noter encore cette anomalie post-88 où les journalistes font office de partis politiques et de mode d’expression élitiste ; un substitut somme toute logique car toute société a besoin de gens pour décrypter les faits, rendre intelligible et prévisible ce qu’ils recouvrent et présagent, ne serait-ce que par l’enchaînement de questions et l’élaboration d’hypothèses corroborées par tout ou partie de ces nombreux indices qui, depuis quelques années, à l’intérieur comme à l’extérieur de nos frontières, nous disent qu’il y a danger. Il semble cependant que l’élite de ce pays ait décidé de ne plus jamais intervenir en tant que telle.


lundi 17 mars 2014

Maroc : Mostafa Terrab ; un homme en or pour le pays.


Au Maroc, il n’y a pas que des responsables laxistes ou corrompus, des juges véreux ou politiciens préoccupées plus par leur réélection que par l’avenir du pays et dont les élucubrations sont rapportées quotidiennement par la presse ; il y aussi des hommes compétents et intègres dans tous les secteurs et qui font avancer ce pays.

 Je présente donc, à travers cet article aux lecteurs  un homme que je considère comme une icône dans le pays qui allie, la compétence, la rigueur et l’intégrité morale parmi ceux qui font le Maroc d’aujourd’hui et prépare celui de demain. J’espère ne pas trahir la modestie de M Mostafa Terrab en lui consacrant cet article sur Agoravox. Je sais que partout dans le monde, des hommes d’affaires, des directeurs d’organismes publics parfois avec des parcours et des profils modestes, « entretiennent » comme on dit leur image avec des interviews souvent commandés ou des portraits dans la presse plus ou moins inspirés. M Mostafa Terrab lui, travaille pour son pays dans la discrétion. Que la modestie de l’homme excuse donc mon intrusion car je considère que son exemple mérite d’être relaté.Parler de cet homme est d’autant plus pertinent que le pays est atteint lui aussi par le populisme ; ce travers de la démocratie qui commence à imprégner la vie politique de notre pays.