Sélection du message

Maroc: pourquoi l'hommage rendu par la France à Johnny Hallyday doit nous interpeller.

L'hommage rendu par le peuple français  à Johnny Hallyday qualifié par le président français de héros doit nous interpeller.  Oui, cet...

jeudi 10 mars 2016

Maroc : la partialité de M Ban Ki Moon sur de dossier du Sahara ne date pas d’aujourd’hui.



                                                            M Peter van Walsum

Suite à la  réaction ferme du gouvernement marocain« Ban Ki-moon a rejeté, par la voix de son porte-parole Farhan Haq, les accusations de «partialité» portées par Rabat à son encontre, faisant valoir sa «neutralité» et précisant que sa visite les 4,5 et 6 mars à Tindouf et à Alger était destinée à «booster, à la fin de son mandat les efforts» pour relancer le processus de négociations entre les parties au conflit.

 Dans une réponse pertinente  publiée  ce jour sur le site360.ma M Tahar Ben Jelloun précise que « M Ban Ki Moon s’est trompée de visite » «  Au lieu que M. Ban Ki-Moon vienne perdre son temps à Tindouf et chez ses amis algériens, il aurait mieux fait d’aller s’enquérir sur place de l’état de survie des Kurdes seuls à se battre sur le terrain contre Daech, il aurait pu rendre visite aux Palestiniens dans des territoires réellement occupés par un Etat puissant, arrogant et qui ne tient nullement compte des condamnations onusiennes. Non, ça, il laisse faire et ne bronche pas. Il concède à Israël le statut d’un Etat intouchable, qui peut faire des massacres quand il veut —le dernier fut durant l’été 2014— et reste impuni. »

mercredi 9 mars 2016

Maroc- Algérie : une situation de ni guerre ni paix entretenue par un mythe au Sahara




 L’Algérie officielle vient de recevoir en grandes pompes le secrétaire général des Nations Unies M Ban Ki Moon. Outre Alger, ce dernier a visité les camps de Tindouf en territoire algérien qui abritent des réfugiés du mouvement séparatiste du PolisarioOfficiellement cette visite vise à réenclencher le processus de paix dans cette région. 
 Bien qu’officiellement les autorités algériennes déclarent que cette affaire relève des Nations Unies, Alger est bien partie prenante.Je rappelle donc que ce pays prenant prétexte de la défense « du peuple du Sahara » mène une véritable guerre largement ignorée par médias contre le Maroc. Voici comment.


mardi 8 mars 2016

Maroc: quand la presse algérienne « s’inquiète » de l’absence du Roi !




L’absence de réactions officielles des autorités marocaines à la visite de M Ban Ki Moon inquiète la presse algérienne aux ordres. Or, cette absence de réaction est facile à expliquer: il n’y a plus rien à négocier sur le Sahara Marocain car le projet d’autonomie élargie jugé crédible par les chancelleries occidentales a clos ce dossier pour Rabat.

 Le journal électronique TSA avance ce jour une  explication tendancieuse ; les absences du Roi  et un parallèle avec ce qui se passe en Algérie sur l’indisponibilité d’un président mort-vivant ou en Tunisie avec le président Caid Essebsi (89 ans). Ce qu’il faut rappeler à ce journal, c’est que contrairement à ce qui se passe en Algérie où il n’y a presque plus de conseil ni de gouvernement ni de ministres alors que le pays traverse la plus grave crise économique de son histoire ; au Maroc par contre, un conseil de gouvernement se tient chaque semaine sous la présidence du chef  de gouvernement  et s’il y a nécessité le conseil des ministres est tenu sous la présidence de SM Roi.