Sélection du message

Pourquoi les islamistes font fausse route au Maroc.

Le préambule de la constitution marocaine annonce " Le Maroc pays musulman souverain... " Pourquoi des petits malins veule...

mercredi 4 février 2015

Nouveau scandale de la commission de Bruxelles qui a couvert les détournements de l’aide européenne aux réfugiés sahraouis.

La Commision européenne a enterré sciemment un rapport de l’Office de répression des fraudes de la Commission Européenne de 2007.

D’après un article du monde du 23/01/2015 « C’est un rapport daté de 2007 qui vient d’être exhumé. Il est rédigé par l’Office anti-fraude de l’Union européenne (UE) qui pointe un détournement bien organisé depuis des années de l’aide humanitaire accordée aux réfugiés sahraouis des camps de Tindouf en Algérie.
Ce rapport se fonde sur les résultats d’une enquête menée depuis 2003. Il porte de lourdes accusations et cite les noms des personnes soupçonnées d’être les organisateurs de ces détournements, qui commencent dans le port algérien d’Oran où est opéré le tri entre «  ce qui doit arriver et ce qui peut être détourné  ». Sur la copie de ce rapport qu’a pu obtenir l’AFP, les noms des suspects ont été noircis.nterrogée jeudi 22 janvier au Parlement européen sur ce rapport rédigé en 2007, la commissaire européenne au Budget, Kristalina Georgieva, a reconnu que l’exécutif bruxellois n’avait pas jugé nécessaire de suspendre son aide. »


lundi 2 février 2015

Maroc- France : fin de la brouille entre les deux pays ; s’agit-il vraiment d’un nouveau départ (1er Partie) ?



Les relations franco-marocaines qui  ont traversé une période glaciale de près d’une année avec le gel de la coopération sécuritaire et  la suspension de la convention judiciaire entre les deux  pays vont pouvoir reprendre après  les réunions tenues les jeudi et vendredi dernier à Paris  entre les ministres de la justice des deux pays et  qui font suite à l’entretien téléphonique rapporté par les organes de presse entre M Hollande et le Roi Mohammed VI en début de semaine dernière.